ON A BESOIN D’ARGENT: ON DÉBAPTISE….

Grand amateur de Rugby je suis attentivement l’actualité liée  à ce sport. Quelle n’a pas été ma surprise d’apprendre que le stade de rugby de Montpellier avait changé de nom. Appelé dès son origine « Yves du Manoir » en l’honneur d’un rugbyman international  emblématique qui marqua à son époque le monde de l’ovalie, ce stade s’appelle désormais « l’Astrad Stadium » correspondant au nom d’une entreprise dont le patron s’est accaparé le club de la ville en la finançant très généreusement…

Ce fait est significatif de l’environnement  dans lequel nous évoluons. L’argent est bien désormais le nerf de la guerre qui, à lui seul,  met à mal journellement les valeurs humaines  les plus fondamentales et étouffe  les notions d’amour et de fraternité dont nous avons pourtant un  besoin vital au sein d’une époque de plus en plus déshumanisée.  Progressivement l’homme perd son âme et se sent chaque jour un peu plus rejeté: le matériel étouffe l’individu en le rendant asservi à la seule notion de profit….

Le remplacement du nom de ce stade de Montpellier est une insulte à la mémoire d’Yves du Manoir et un  détournement de fonds pour les habitants  de la ville qui ont très certainement contribué financièrement et par leurs impôts à l’édification de cet espace sportif….  Et les élus politiques dans tout ça…. Qu’en pensent -ils?

Oui décidément…. Tout fou le camp!

APRES « JE SUIS CHARLIE »

Après cet énorme rassemblement, toutes tendances confondues, du peuple français qui rappelle que la tolérance et l’écoute sont les meilleurs ingrédients dont a fortement besoin une vraie démocratie, chacun réfléchit à la façon la plus efficace pour maintenir cet état d’esprit né de cette extraordinaire élan qui ressemble à la solidarité retrouvée d’un peuple en recherche d’unité et de ce fait, d’efficacité…

On peut néanmoins s’inquiéter des décisions prises en amont qui ont peut être favorisé l’éclosion de ces actes de terrorisme, notamment l’interdiction faites  aux gardiens des centres pénitentiaires de fouiller les prisonniers et ce, depuis un an environ… Qui a pris cette folle  décision exprimée aujourd’hui par un gardien sur une chaîne de télévision?  Si je comprends bien, tous les prisonniers peuvent ainsi communiquer avec qui bon leur semble sans aucune difficulté avec le téléphone portable!

Les multiples  interviews   qui passent sur les chaînes de télévision et, quelle que soit la personne interrogée, indique la difficulté de mieux cerner les problèmes de sécurité liée à un manque d’effectifs dans les services chargés de veiller sur celle-ci…

Ne pourrait-on pas envisager des transferts budgétaires pour remédier à ce manque d’effectif? Je propose, par exemple, de diminuer le nombre de nos élus et d’assemblées , bien souvent inefficaces et qui depuis longtemps ne correspondent plus à rien (je pense aux assemblées départementales et au Sénat) ce qui favorisait le recrutement dans les secteurs défaillants précités et  qui contribuerait, même modestement, à diminuer  le nombre de chômeurs recensés…

Avant qu’il ne soit trop tard….

 

Tous les jours amènent désormais son lot de polémiques diffusées par les voies de la radio, de la télévision et des réseaux sociaux ce qui entretient un pessimisme ambiant et une morosité qui pèse inévitablement sur notre moral.
Nous aurions pourtant besoin de réagir positivement au moment où notre pauvre pays s’enfonce de plus en plus dans une crise d’autant plus grave qu’on ne voit pas comment elle peut être combattue avec le monde politique dont nous avons hérité et qui se plaît dans la médiocrité…
Comment en sommes-nous arrivés là? Tout n’est plus aujourd’hui qu’une question de « fric »… Tout est négociable, il suffit simplement d’en avoir les moyens! Tout peut s’acheter (ou presque) et le spectacle donné par nos politiques contribue à renforcer ce malaise qui plombe les meilleures volontés qui essaient encore de réagir.
On nous inonde d’informations qui nous annoncent les restrictions budgétaires et l’augmentation des charges et des impôts….Si chacun est conscient des efforts qu’il faut consentir pour un hypothétique redressement de l’économie du pays, il serait bon que nos politiques montrent l’exemple en proposant la réduction des avantages extravagants  qu’ils se sont octroyés….il est vrai qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même!
Est-il raisonnable d’entretenir une chambre du Sénat qui ne sert rigoureusement à rien et des députés dont on a encore augmenté l’ effectif il n’y a pas très longtemps alors qu’il eut fallu en réduire le nombre sans que cela soit préjudiciable au fonctionnement de nos institutions.
Il est envisageait, dit-on, de supprimer l’échelon départemental et les conseils généraux au profit d’un conseil régional. Je suis persuadé qu’à cette occasion on augmentera le nombre de conseillers régionaux pour intégrer nos pauvres représentants départementaux en panne de mission….et surtout de rémunération!
Il n’y a pas, bien sûr, que le monde politique qui devrait se serrer la ceinture. Bon nombre de nos nobles institutions devraient aussi prendre conscience que le temps est venu de réduire leur train de vie, je pense par exemple au Comité Economique et Social, aux Chambres de Commerce et d’Industrie qui pèsent quand même beaucoup dans le budget des entreprises…..Ce ne sont là que quelques exemples parmi une multitude de structures qui coûtent très chères à la collectivité et qui alourdissent nos impôts!
Je suis étonné qu’aux annonces qui nous sont faites relatives aux  efforts  demandés aux français, il n’y ait pas plus de réactions…. La résignation me semble présentement de mise mais on m’a toujours inculqué qu’il fallait se méfier de l’eau qui dort…
Avant qu’il ne soit trop tard, Mesdames et Messieurs qui dirigeaient notre pays, montrez nous votre sens civique et votre probité associés au sens des responsabilités dont on a urgemment besoin pour éviter que tout s’écroule…

Pourquoi ce blog?

J’ai toujours eu la passion de l’écriture…. encore faut-il avoir des motifs ou des motivations pour concrétiser cette dernière! Dans ce monde qui s’agite pour un rien, qui écrase  l’individu plus qu’il ne l’aide, j’ai pensé que je pourrais amener « mon tout petit grain de sel » et traduire ainsi mon ressenti même si j’ai conscience qu’il s’agit là d’un tout petit postillon  au sein d’un océan…. et merci au lecteur qui tombera par hasard sur mes écrits! A partir de là tout est possible, la communication est ouverte et nous pouvons alors dialoguer sans tomber dans l’esprit du « Café du Commerce » mais  avec un souci de réflexion qui peut nous permettre d’avancer ensemble pour une salutaire réflexion…